2013, c’est parti ! [Rituels de début d’année]

J’ai remarqué, et je suis sûre que c’est aussi ton cas, lecteur que j’aime, toi qui as un sens aigu de l’observation, que chaque année, c’est la même chose. Pourtant, on parle bien de changement. De chiffre, déjà, parfois même de décennie ou de millénaire (parce qu’on ne fait pas les choses à moitié, nous, Génération Y) ou d’autre fois, de rime (le prochain qui me dit « 2013, année de la quelque-chose-en-èze », je le démonte).

nouvel-an

Mais ça ne loupe pas : du « bon bout d’an » jusqu’à l’épiphanie, on démontre tous les ans notre manque d’originalité – et n’essaie pas de me faire croire que tu ne fais pas partie des ces gens-là. Car toi aussi, ces derniers jours, tu as (en vrac) :

  • Dit « à l’année prochaine ! » avec un sourire farceur à tes collègues, le 31 au soir (ou le 28, pour ceux qui ont fait le pont) en pensant « Ha ha, elle est bien bonne celle-là, non ? Je te dis à l’année prochaine alors qu’on se voit dans 2 jours ! Hu hu hu ! (oui, y a des gens qui rient en « U », ne me demande pas pourquoi…) ;
  • Allumé la télé sur TF1 à 23h58, pendant la soirée du nouvel an, pour compter de 10 à 0 et crier « Bonne annééééeeee » en duplex avec Arthur (qui avait enregistré l’émission quelques semaines plus tôt, au milieu de la journée, ce qui fait qu’il était en réalité 16h53 pour lui, quand il était minuit pour toi – tu parles d’une arnaque), juste pour être sûr d’être pile à l’heure pour 2013. C’est pas comme si, à quelques secondes près, franchement, ça n’avait aucune importance, hein…
  • Craqué pour une galette des rois, vu qu’on ne peut pas y échapper quand on fait ses courses, mais pas pour la partager, non : pour la manger tout seul (ou à la limite, à deux), comme ça y a pas de jaloux pour la fève. Avoue !
  • Partagé tes microbes gastro-grippaux avec tout le monde dès ton retour au bureau, parce que ben… « Bonne année ! Bon allez, j’te fais la bise, quand même » – Et amuse toi, quand t’as 38 collègues, rien qu’à l’étage ! Rien que pour ça, j’ai envie de faire l’école buissonnière tous les 2 janvier ;
  • Lu dans Biba, Cosmo, Glamour, Grazia et Têtu (si, si) ton horoscope de l’année (oui parce que tu comprends, d’un support à l’autre, ça varie, un horoscope…), qui te dit toujours que le changement, c’est maintenant (François, si tu me lis), que si t’es célibataire, tu vas rencontrer l’amour et que si t’es en couple, va y avoir du clash et/ou une amélioration à partir d’octobre (vu que d’ici là, d’façon, tu te rappelleras jamais de ce que disait ce foutu horsoscope 2013 – Tu parles d’une arnaque -bis-…) ;
  • Trouvé dans tes spams (ou, pour les plus chanceux, dans ta boite de réception) un mail de vœux de : Voyages-sncf.com, Kiabi, La Redoute, RATP (Ah non tiens… ils abusent, ils auraient pu, tu trouves pas ?). Tu as aussi reçu un mail avec des Gif animés de Pères Noël et autres lutins ou, pour les plus (mal)chanceux, un PowerPoint avec de belles images, une musique « so romantic » et un texte à te faire pleurer (d’embarras pour l’expéditeur du mail) qui te dit de penser à ce qui compte vraiment dans la vie – à savoir l’amitié, l’amour et la famille et qu’il faut dire aux gens que tu les aimes tous les jours, tiens bah commence par leur transférer ce mail, mais minimum à 7 personnes sinon tu vas mourir dans la minute –, de la part d’une vague connaissance (amie de tes parents, tante qui vit aux US, ancien collègue ou ex-boyfriend. Ah non tiens… il abuse, il aurait pu, tu trouves pas ? Mais non, c’était pour déconner !) ;
  • Envoyé un sms bateau à tout ton répertoire mais, cette année, pour ne pas te faire avoir par l’effervescence de gens tout aussi originaux que toi (!), il est parti à 14h le 31/12 ou (attention, suspense…) à 14h le 01/01… – Alternative : Tu as posté tes vœux sur ton mur Facebook. Les verra qui pourra ! (T’as bien raison, de toute façon, on ne sait jamais quoi dire… Tant qu’on finit par : « et surtout la santé ! »).

Alors ? Tu t’es reconnu ? ;-) Cela dit, c’est réconfortant, finalement, ces petits rituels. Je ne te jette pas la pierre, Pierre (attention, ça c’est de la référence) : D’où crois-tu que je tiens mon inspiration ?

Bonne année à tous, mes lecteurs préférés ! Un max d’articles en 2013 ? À l’aise ! (Oui bon, ok, je sors… Faut que j’aille poster mes vœux sur Twitter, en plus. Bisous !)

10 opinions sur “2013, c’est parti ! [Rituels de début d’année]

  1. Oh purée merci ! Je suis contente de voir que la blague de « à l’année prochaine » n’énerve pas que moi. Ahahah !

    Et ce matin, je suis arrivée en disant Bonne année mais sans faire la bise en pensant y échapper. Manque de pot, ils sont venus après m’embrasser quand même grrrr

  2. Ah !! Je comprend mieux pourquoi au boulot y’avait si peu de monde que ça. J’avoue je me suis dit la même chose. Mais de toute façon, on y échappe pas, la bise faut la faire quand même. Même si au final on souhaite toujours la même chose … la santé. Bah oui. C’est important quand même.
    Bravo, je crois que pour écrire cet article tu étais dans ma tête, mon facebook, ma boîte mail. Ouais ouais, tu m’espionnes hein !!?
    Bonne année à toi ;)
    Bises à bientôt ! (et désolée je me suis un peu lâchée sur mon commentaire la ^^)

    • Tu as bien fait, c’était ton premier commentaire sur mon blog ;-) Bon, tu m’as grillée, j’ai mis des puces dans les têtes de tout le monde pour trouver l’inspiration. Il ne m’a pas suffit de me regarder faire, non non ^^ (comment ça, je suis banale ? Oui, bon…)

  3. Ouh, j’ai honte, moi j’adore dire « à l’année prochaine! » lol.
    Par contre, je n’ai pas encore craqué pour la galette, je sais que j’en mange une en famille dimanche, je me retiens !

  4. Je confirme pour la bise ! J’ai refilé mes microbes de grippe à tout un chacun, parce que la générosité, ça me connaît. Quant aux sms, ça se perd, je trouve : les gens se lassent-ils d’envoyer des messages groupés ? Tellement efficaces que je n’y réponds jamais, hinhinhin (moi je rigole en « hin », tu vois ^^)
    Et bonne année, surtout !

Laisser un commentaire