Avant de se quitter (en vrac !) | Avant de se quitter (en vrac !) | | Le Verre à Moitié Plein

Avant de se quitter (en vrac !)

notre-dame-de-paris.jpg Chers lecteurs, aujourd’hui,
j’ai :

  • pris le RER puis le bus pour aller bosser, pour la dernière fois pendant 10 jours
    (je pars au skiiiii !) ;
  • lu par dessus l’épaule de ma voisine de bus (oh, ça va, vous le faites jamais, vous, peut-être ?)  un sms : « je suis serrée comme une sardine » – puis aperçu le
    sms qui avait amené cette réponse : « tu sais que je t’aime… » (Quelle chance il a, l’homme, d’avoir reçu une réponse aussi passionnante à sa déclaration enflammée !) ;
  • reçu mes deals quotidiens avec, entre autres, une balade à cheval pour les enfants qui donnait plutôt envie de se cacher derrière quelqu’un, voyez plutôt :
    Deal-poney.JPG
    (« Aaaaaaaah, le cheval veut me manger, maman, j’ai peur !!! » Non mais sérieusement, ça donne envie aux parents, là ? Remarquez, si Maxou a fait un caprice, ça peut lui servir de
    leçon…) ;
  • pu voir que, décidément, on nous exploite, on nous spolie (Arlette, si tu nous regardes), dans les offres d’emploi :
    Responsable E-commerce / Marketing : Une description de poste longue comme la Déclaration des Droits de l’Homme, en charge de, développement de, autonome, prise d’initiative. Beau poste, non ?
    Ah ben tiens, c’est un stage. 300€ / mois. Du coup les CDI, c’est uniquement pour les PDG, maintenant ?
  • vendu mon vieil appareil photo, après 4 mois de visibilité passive sur Internet, que même si tu l’achetais neuf, il les vaudrait pas (c’est vite obsolète, ces machins-là) :
    merci Le Bon Coin !
  • pu admirer les chaussures top-mode de la saison : Vous voyez les charentaises de nos grand parents ? Les mêmes. Mais vachement plus chères. Ils doutent de rien, ces gens de
    la mode :-) (le pire c’est que ça marche, tous les people en mettent…) ;
  • notre-dame-de-paris.jpgtraversé Paris à Vélib’, du 10ème au 5ème, sous un magnifique soleil de printemps parfaitement mis en valeur par la beauté de la Capitale (Notre Dame,
    définitivement, je ne m’en lasse pas) ;
  • Mis 6 minutes dans la vue du bus 47 (Cf. cet article : La revanche !) : Oui parce
    qu’avant de me décider pour un Vélib’, j’ai regardé le temps d’attente du bus. 14 minutes. Bon. Vélib’ it is. Arrivée en bas de chez moi, petit réflexe : je regarde le temps d’attente. 21
    minutes*. Comment je te l’ai maté, le monstre ! ;-)
  • fini en beauté avec un muffin au chocolat, glaçage chocolat noir et coeur fondant au chocolat-noisette – une pure tuerie que vous pourrez trouver dans la boulangerie de la
    place Saint-Médard (dans le 5ème, donc. Suivez, un peu !). Ne venez pas trop nombreux, déjà qu’il arrive souvent qu’ils soient en rupture. Merci !

Et surtout : là, maintenant, enfin, je suis en vacances ! Du coup, pas d’article avant le 1er avril (va falloir que j’assure, ce jour-là…), mais vous me manquerez, mes lecteurs
chéris. Mais si, même du haut des pistes, sous le soleil, en terrasse avec mon vin chaud… Bon, enfin… un peu, en tout cas ;-)

 

*Aucun bus n’a été maltraité pour les besoins de l’article. Aucun bus, non plus, ne m’a dépassé pendant mon trajet (je vous voyais venir, mauvaises langues !). Il y a peut-être eu quelques
bouchons pour le ralentir, certes… mais ça reste une victoire !

Rendez-vous sur Hellocoton !

  • Plus

 

Partager l’article !
 
Avant de se quitter (en vrac !):
Chers lecteurs, aujourd’hui,
j’ai :

pris le RER puis le bus pour aller bosser, pour la dernière …

3 réflexions au sujet de « Avant de se quitter (en vrac !) »

  1. Moi j’ai reçu des plaintes des chauffeurs de bus. Comme quoi ça serait scandaleux, que les gens préfèreraient prendre le vélib’ plutôt que le bus pour des raisons plus ou moins sérieuses !
    Mouaiiis… :-)

    Belle description de ta journée ! ;-)

    Passes de bonnes vacances et reviens nous en forme. :-)

Laisser un commentaire