Around the World | Around The World | Le Verre à Moitié Plein - Part 2

Où est Suzie ?

Dublin Temple Bar

Non, lecteur chéri, je n’étais pas dans un triangle des Bermudes ces deux derniers mois (ni même en vacances aux Caraïbes ou à l’UCPA, ce que je regrette, crois-moi). Quelle est donc mon excuse pour t’avoir abandonné pendant aussi longtemps, hein – je te le demande ? (Ah oui non c’est à moi de répondre, là, en fait…)

Pendant que tu te rongeais les sangs (c’est quoi, cette expression ?! Quelqu’un peut me donner une explication valable parce que j’ai beau essayer de le visualiser, je ne vois pas comment on peut se ronger – donc se mordiller, se manger, finalement – les sangs ! C’est un liquide, le sang, ça se boit ! – Contrairement à la bière qui peut définitivement servir de repas mais c’est un autre débat – Les ongles, ça oui, je sais faire, mais les sangs ! P.S. : J’ai toujours la même fâcheuse tendance à m’égarer comme tu peux le voir) ou que tu te tournais les pouces, qu’en sais-je, eh bien moi, je m’envoyais en l’Eire !

Lire la suite

Vacances, j’oublie tout…

…plus rien à faire du tout ! C’est par cette citation d’un grand auteur mondialement connu (ou alors d’un groupe du début des années 80 dont ce titre est, en gros, l’unique
succès) que je commence mon article du 1er avril (comme promis). Je sais, je vous ai manqué (beaucoup) et vous aussi, mes lecteurs chéris (juste un peu), mais ne nous lançons pas dans des
déclarations à rallonge que nous regretterons, à peine l’émotion des retrouvailles passées.

(là c’était juste l’intro, t’as vu comme je rattrape les 10 jours de silence radio ?)

 

vacabces-holiday.jpgLes vacances, c’est trop bien. C’est le moment de vraiment prendre du recul, de voir ce qui est important dans la vie
(économiser pour des Louboutin ou ouvrir un PEL), de déconnecter du boulot, du quotidien, de Facebook… (Moui bon, pour Facebook, presque). Et peu importe où tu pars, combien de
temps ou par quel moyen de locomotion (mot subtilement choisi pour vous mettre en tête l’image d’un train), l’essentiel étant de partir avec des gens qui répondent à ton idéal de
vacances
(baroudeurs-sac sur le dos si tu veux faire le tour de l’Amérique du Sud en 38 jours ou fêtards-maillot de bain-bière à la main si tu pars au Club Med, tu vois le genre)
et de vraiment « partir ». Pas juste physiquement.

 

Et donc, tu sais que tu es VRAIMENT en vacances quand :

  • Ta principale préoccupation, c’est « on joue au Rami ou au Président ? » (variante : « on ouvre les olives ou les pistaches ? ») ;
  • Tu communiques avec tes coloc’ uniquement par des répliques du film que vous avez visualisé le premier soir, et ça les fait rire puisqu’ils comprennent du tac au tac ta vanne à 2 balles – eux
    ;
  • Ton alarme est réglée tous les jours, mais à 11h45 (juste histoire de profiter un peu de la lumière du soleil) ;
  • Tes journées se composent de 7 repas au lieu de 3 : Petit déj – Apéro (12h) – Déjeuner – Goûter – Apéro (18h) – Dîner – Paquet de BN post-soirée (4h du mat’, parce que ça creuse, la nuit,
    quand tu dors pas) ;
  • Et pourtant, tu ne prends pas 1 gramme… Forcément, au lieu d’etre vissée à ta chaise de bureau 8h par jour, tu… marches. Un peu. Genre 500m, pour aller acheter le pain. Et oui : ça suffit
    ;
  • C’est l’un des
Lire la suite

Avant de se quitter (en vrac !)

notre-dame-de-paris.jpg Chers lecteurs, aujourd’hui,
j’ai :

  • pris le RER puis le bus pour aller bosser, pour la dernière fois pendant 10 jours
    (je pars au skiiiii !) ;
  • lu par dessus l’épaule de ma voisine de bus (oh, ça va, vous le faites jamais, vous, peut-être ?)  un sms : « je suis serrée comme une sardine » – puis aperçu le
    sms qui avait amené cette réponse : « tu sais que je t’aime… » (Quelle chance il a, l’homme, d’avoir reçu une réponse aussi passionnante à sa déclaration enflammée !) ;
  • reçu mes deals quotidiens avec, entre autres, une balade à cheval pour les enfants qui donnait plutôt envie de se cacher derrière quelqu’un, voyez plutôt :
    Deal-poney.JPG
    (« Aaaaaaaah, le cheval veut me manger, maman, j’ai peur !!! » Non mais sérieusement, ça donne envie aux parents, là ? Remarquez, si Maxou a fait un caprice, ça peut lui servir de
    leçon…) ;
  • pu voir que, décidément, on nous exploite, on nous spolie (Arlette, si tu nous regardes), dans les offres d’emploi :
    Responsable E-commerce / Marketing : Une description de poste longue comme la Déclaration des Droits de l’Homme, en charge de, développement de, autonome, prise d’initiative. Beau poste, non ?
    Ah ben tiens, c’est un stage. 300€ / mois. Du coup les CDI, c’est uniquement pour les PDG, maintenant ?
  • vendu mon vieil appareil photo, après 4 mois de visibilité passive sur Internet, que même si tu l’achetais neuf, il les vaudrait pas (c’est vite obsolète, ces machins-là) :
    merci Le Bon Coin !
  • pu admirer les chaussures top-mode de la saison : Vous voyez les charentaises de nos grand parents ? Les mêmes. Mais vachement plus chères. Ils doutent de rien, ces gens de
    la mode :-) (le pire c’est que ça marche, tous les people en mettent…) ;
  • notre-dame-de-paris.jpgtraversé Paris à Vélib’, du 10ème au 5ème, sous un magnifique soleil de printemps parfaitement mis en valeur par la beauté de la Capitale (Notre Dame,
    définitivement, je ne m’en lasse pas) ;
  • Mis 6 minutes dans la vue du bus 47 (Cf. cet article : La revanche !) : Oui parce
    qu’avant de me décider pour un Vélib’, j’ai regardé le temps d’attente du bus. 14 minutes. Bon. Vélib’ it is. Arrivée en bas de chez moi, petit réflexe : je regarde le temps d’attente. 21
    minutes*. Comment je te l’ai maté, le monstre ! ;-)
  • fini en beauté
Lire la suite