Love, etc. | Love, Etc. | Le Verre à Moitié Plein - Part 2

L’amour toujours : C’est encore possible ?

« Je promets de t’aimer, de t’honorer, de te chérir (et de faire la vaisselle) jusqu’à ce que la mort nous sépare ». Cette promesse faite devant Monsieur le curé, c’était bien beau à l’époque de nos grand-parents (qui fêtent aujourd’hui leurs 65 ans de mariage : comme quoi, ils ont tenu le coup !) mais aujourd’hui, le texte a un peu changé : « Souhaitez vous prendre Gaston pour époux ? » – « oui, je le veux » (Euh… t’es sûre ? Gaston ? Vraiment ?!), point barre. Comme ça, au moins, on n’aura pas menti quand on divorcera 2 ans plus tard parce que Gaston ne met pas ses chaussettes au sale (merde !)…

Aujourd’hui, c’est facile de se séparer.

Lire la suite

Si je veux, d’abord ! (apologie de l’anti-conventionnel)

« T’as des enfants ? (Non) – Ah. Quel âge tu as, déjà ? (une vraie dame ne donne pas son âge) – 32 ans ? (oui, bon, si tu tiens à deviner…) – Et tu es mariée ? (non) – En couple ? (non plus) – Divorcée alors ? (bon, t’as fini, là ?) – Il serait temps de t’y mettre ! C’est que… tu rajeunis pas, ma fille ! »

valeurs-de-la-famille-ad-a-05-gAaaaah, ce bon vieux schéma du « Mon but dans la vie, c’est de me marier, de fonder une famille et d’avoir un Epagneul Breton (puis de faire payer une pension rondelette à mon ex-mari qui l’aura bien cherché, le salaud – ça fait partie du kit « vie rêvée », non ?). On a beau être au 21ème siècle (au 3ème millénaire, carrément, quoi, tu te rends compte ??) que non, y a rien à faire, c’est toujours ÇA (en majuscule, ouais) que la société attend de nous.

Lire la suite

Un jour, ton prince fuira (ou le mythe du conte de fées)

Chère femme des années 2010 (comme t’a récemment nommée un certain chanteur – dont je tairai le nom par respect pour mon blog et mes lecteurs, mais qui, à mon avis, a pleuré corps et âme (bien que l’existence de cette dernière soit fortement contestée) dimanche dernier au vu des résultats de l’élection présidentielle – pour rentabiliser un peu plus l’une de ses chansons des années 80) >> ça c’est de la parenthèse ! << ,

Toi qui as été élevée à coups de Belle au Bois Dormant (qui était quand même une feignasse, on a beau dire)

Lire la suite