Love, etc. | Love, Etc. | Le Verre à Moitié Plein - Part 4

Mieux communiquer ? Parlons-en !

À l’ère de la communication presque excessive, puisqu’on étale une partie de sa vie sur son wall (ou sur son blog), il serait peut-être bien d’avoir un peu progressé dans ce domaine, non ? Entre hommes et femmes, par exemple, et dans un couple, de façon générale (et vraiment au hasard, puisque tout le monde sait qu’avec l’être aimé, il suffit d’un regard pour… Mouais, super crédible, Suzie, là !), pourquoi est-ce que, malgré tous nos efforts pour se comprendre, tout ce à quoi on finit par arriver tourne autour du scénario qui suit ?! Jugez plutôt :

tango.pngJour de l’anniversaire de Chouchou (les personnages sont ficitfs, purement, je le rappelle, cet article comme tout le contenu de mon blog ayant pour but de concerner un maximum de gens. Là, vous me croyez, j’espère ?). Depuis 6 mois, je prépare cette journée, j’y ai mis tout mon coeur et mon compte épargne, j’ai fait des enquêtes auprès de ses amis (bon… en vrai, juste auprès de sa belle-mère, ma mère, quoi, mais elle sait tout, ma mère, pas besoin d’aller plus loin) pour savoir ce qui pourrait lui faire le plus plaisir au monde et qu’après ça il m’aimerait pour toujours rien-que-moi (et sa mère, à la limite, bien que j’aie du mal à comprendre ce concept, quand on a la connait). Et j’ai trouvé hein. Il se trouve qu’Amour adore la montagne, faire du ski et les overdoses de raclette après avoir descendu 2 pistes bleues et 1 piste rouge sur fond de vin chaud.

Du coup, c’est toute fière que, le jour J (nous y sommes toujours), je lui tends le « Bon pour 1 semaine de ski en amoureux à Avoriaz », habillée comme Josiane Balasko (mais jeune) dans les Bronzés à la neige (enfin ils font du ski, quoi) pour la côté fun et que je guette sa réaction. Forcément, il va pratiquement pleurer de joie, me sauter (au cou) et appeler ma mère pour lui dire quelle fille géniale elle a mis au monde, merci belle-maman.

Réaction de Chouchou : « Ah, waow, c’est génial, mon chat, une super idée, ça fait un bail que je suis pas parti au ski avec mes pot… euh, qu’on est pas partis en amoureux, je veux dire ! Trop content ! Et puis ta tenue, ha ha ha, ce que t’es drôle, t’as joué le truc too much à fond … Lire la suite

J’peux pas, j’ai piscine…

Je sais bien ce que vous vous dites. « Pfff, on est le 15 février et pas un seul mot sur la Saint-Valentin ! Quand toutes nos pages Facebook s’entêtent à nous souhaiter une « bonne fête des amoureux » (oui, parce que soyez honnêtes : Pas moins de 12 phrases de ce genre se sont inscrites sur vos walls hier, je me trompe ?), Suzie nous sort une tirade sur sa course contre un bus ! ».

IMG_20120214_082707Mais bon, honnêtement ? Allez, je vais vous démontrer le ridicule de cette journée (que j’ai choisi d’oublier, exprès, toute façon, j’avais piscine : c’était mon seul mea culpa, savourez-le bien). C’est quand même le genre de journée où certains commerçants, sous prétexte qu’ils décorent leur vitrine comme une limousine de bal de promo, se permettent de vous dire « non mais Mademoiselle, on ne peut prendre aucune commande, là, c’est LA SAINT-VALENTIN !!! »… Ah oui pardon, j’ai cru que vous faisiez des gâteaux pour tout le monde, en fait :)

Le ridicule de cette fête, donc, est même sponsorisé par la Mairie de Paris ! Si, comme moi, vous habitez la Capitale, peut-être avec vous remarqué le contenu des panneaux d’information, hier, d’habitude destinés à vous dire quel temps il fait ou quelle association sportive fait portes ouvertes ce week-end ? Le principe est simple : Les auteurs avaient jusqu’au 8 février pour envoyer un message de 160 caractères (taille d’un sms) et ainsi avoir une chance de lire ce dernier partout dans les rues de Paris. 100 élus sur… je n’ose penser au nombre de candidats.  Concept Ô combien romantique, pour des amoureux, n’est-ce pas ? Je veux dire, quoi de plus beau que de lire une déclaration d’amour qui nous est destinée au détour d’une rue parisienne ? Comment ne pas ressentir joie et allégresse en lisant son prénom et celui de son/sa bien aimé(e) et de se dire que waow, on en a de la chance :)

IMG_20120214_220222-copie-1Sauf que (oui, c’eût été trop beau) 2 cas de figure peuvent se présenter, en réalité.

Cas n°1 : Je suis amoureuse. Ce jour-là, il compte pour moi, je suis sure qu’amour aura prévu ZE soirée pour me déclarer sa flamme. Et là, sur le chemin du retour, j’aperçois un panneau avec des mots d’amour. Sur lequel apparait ce message : « Marie, je t’aime. Veux-tu devenir ma femme ? – Olivier »

Oh mon dieu !! C’est … Lire la suite