Civilisation ? Où ça ? [#LesGens] | Civilisation ? Où ça ? [#LesGens] | | Le Verre à Moitié Plein

Civilisation ? Où ça ? [#LesGens]

civilisation bagarre greys anatomy

Par un beau dimanche ensoleillé (certes froid mais tout de même) qui a succédé à une bonne nuit de n+1 heures (merci le passage à l’heure d’hiver – cela dit, on dit toujours qu’on dort 1 heure de plus mais c’est faux : Tu te vois, toi, te réveiller le matin et dire « ah ben non, on a changé d’heure, faut que je me rendorme 60 minutes ! Non, enfin, si tu t’es réveillé, c’est que t’avais assez dormi. Ou alors c’est que le chat t’a sauté dessus pour te réclamer sa gamelle, auquel cas tu as le droit de la lui balancer à la gueule – mais vide (bien fait) – et de te rendormir. Mais sinon, ça veut bien dire qu’en fait on profite du dimanche 1 heure de plus, non ? Si, si, c’est hy-per important comme débat), on a tendance à croire que rien ne viendra gâcher notre bonne humeur. Mais c’est sans compter sur le reste de l’espèce humaine, qui prend un malin plaisir à nous rappeler qu’on doit aussi vivre avec elle (en plus du chat, comme si ça ne suffisait pas).

Franchement, va falloir qu’on m’explique de quel droit on se prétend civilisés. Par exemple, nous, Parisiens. Au hasard, hein. Enfin qu’on s’entende : moi, je suis civilisée, donc j’ai le droit de dire que je le suis. D’ailleurs ça veut dire quoi, exactement, civilisé ?

Amener une collectivité, une société à un état de développement plus complexe d’un point de vue culturel et matériel. Rendre une personne plus polie, plus raffinée dans ses manières.

Ah, d’accord… Donc on est plus évolués et, accessoirement, plus polis et raffinés. Oui oui oui, bien entendu, pardon je n’avais pas compris. Donc on s’accordera pour dire ceci : Non mais t’as fumé ou quoi ?!!

Vous vous demandez sans doute, chers lecteurs, de quel droit, moi, je décide que les gens ne sont qu’une bande de sauvages à peine plus évolués qu’un groupe de kangourous sous LSD, non ? Je vous répondrai qu’après tout, il faut bien que je râle un peu parce que vous allez finir par me prendre pour le fruit de l’union du Père Noël et de Mary Poppins sous Prozac®, et qu’évidemment, beaucoup d’individus ne sont heureusement pas concernés par mes accusations. Mes lecteurs adoré, par exemple, sont forcément des êtres merveilleux en tous points. En toute objectivité et sans flatterie, aucune, ça va de soi.

En revanche, vous, là, le couple avec poussette et valises qui alliez à la Gare de Lyon et avez dû attendre (OMG – comme disent les ados shootés à Gossip Girl et autres BFF series –, attendre, quel mot affreux, n’est-ce pas ?) 4 minutes, pas moins (c’est honteux), avant de traverser la route à cause d’une bande de dégénérés qui avaient eu l’idée saugrenue (!) de faire une randonnée en roller parce qu’il faisait beau, oui, vous qui avez tenté de forcer le passage (avec la poussette, quelle bravoure) en gueulant comme des forcenés sur les encadrants qui tentaient bêtement (les naïfs) de vous raisonner en vous disant qu’il n’y en avait pas pour longtemps, vous, enfin, qui êtes allés jusqu’à la violence physique (ah, le geste courageux du mari qui enlève sa veste pour dire « tu vas voir, toi, je vais te faire regretter de faire du sport et d’avoir choisi de participer à une activité conviviale pendant tes week-ends » puis qui la remet, toujours aussi courageusement, en voyant les flics débarquer. Oui parce que eux, bizarrement, t’as moins eu envie de leur mettre ton poing dans la gueule, c’est marrant hein ?), je vous le dis : vous ne correspondez pas à la définition faite plus haut. Si vous aviez été civilisés, vraiment, vous auriez peut-être eu l’audace de… réfléchir ? Et d’envisager, je ne sais pas… d’emprunter le passage souterrain (Ah, Paris et ses métros, quelle belle invention) si vous aviez si peur de rater votre train ? Au fait, les kangourous, c’était une spéciale dédicace pour le mari-boxeur. C’est cadeau.

Quant à toi, femme à l’air assuré qui avais la ferme intention de monter dans le bus duquel je descendais, en te tenant toute droite, fière et la tête haute, pile poil devant la porte, donc pile poil à l’endroit où mes co-voyageurs et moi-même avions l’intention d’aller (ben oui, pour descendre d’un bus, c’est mal foutu, mais faut aller sur le trottoir, juste au niveau de la porte, c’est con hein ?), toi qui n’a même pas fait mine de te déplacer quand j’ai commencé à descendre les marches en disant « pardon » (oui, « pardon », tu sais, le truc qu’on dit quand on est euh… comment déjà ? Ah oui : civilisé, c’est ça), toi, enfin, qui as fini par te prendre un coup d’épaule (la mienne) à peine volontaire dans l’épaule (la tienne) et qui as fait mine d’avoir horriblement mal, t’attendant apparemment à un geste d’excuse de ma part, je te le confirme : tu l’as bien mérité (connasse) (et le « connasse » aussi, d’ailleurs).

Oui, bon, d’accord, je l’admets : Je n’ai pas vraiment prouvé mon appartenance à la civilisation avec ce dernier point. Mais parfois, ça fait du bien de « parler » aux gens dans un langage qu’ils comprennent ! Combattre le feu par le feu. Mouais… OK, je le ferai avec de l’eau, alors. Enfin… presque à chaque fois ;-)

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 réflexions au sujet de « Civilisation ? Où ça ? [#LesGens] »

  1. Hum bonne idée de combattre les cons avec de l’eau en hiver en plus, ils géleront et feront plus chier mouah ah ah !
    Désolée c’était trop tentant pour mon esprit détraqué alors qu’on se connait même pas, mais je te comprends. :-) Et àa chaque fois que je retourne en la Mère Patrie (et même pas à Paris) je suis contente de vivre dans un pays un poil plus civilisé à ce niveau où les gens râlent moins :p

  2. J’ai honte, mais moi, les gens qui se poussent pas de la porte du bus/du métro/du RER quand je descend, je les pousse… Si ils veulent rentrer et s’asseoir, il faut de la place, alors je considère que je dois sortir…

    Voilà :D

    Viva la civilisation !

Laisser un commentaire