Gay Friendly… vraiment ? | Gay Friendly… vraiment ? | | Le Verre à Moitié Plein

Gay Friendly… vraiment ?

Attention, je me lance dans un mini-coup de gueule grâce auquel (à cause duquel ?) je risque de ne pas me faire que des amis, mais je vais essayer d’enrober tout ça de second degré, comme d’habitude, pour faire passer le message sans agressivité (Tu vas voir, je vais y arriver, rendez-vous en bas de page pour le résultat – hop, le teasing qui donne envie de tout lire, c’est fait) – T’as peur hein ? :)

gay-friendly.jpgAlors voilà. Après diverses discussions récentes et lectures de certains articles / commentaires, je réalise une chose : Beaucoup de gens se disent super cool vis-à-vis de l’homosexualité ou Gay Friendly, comme on dit pour être « in ». Ou comme il est noté dans les critères de certains bars parisiens. Ils sont cool avec ça, certes, mais attention : ils ne supportent pas l’idée qu’on les prenne pour l’un de « ces gens-là », faut pas déconner !

« Chacun fait ce qu’il veut avec son orientation sexuelle hein, y a pas de souci, mais en revanche, moi, homosexuel(le) ? Ça va pas, nan, mais pourquoi tu crois ça, j’ai l’air d’une Priscilla (Folle du désert, NDLR) ou d’une camionneuse ?! Alors là c’est HY-PER vexant, quoi ! Non mais j’ai rien contre eux hein, mais moi NON, je suis normale enfin… je suis hétéro, quoi, t’as compris :) »

Je vous l’accorde, votre vie privée ne regarde personne. Et là, je m’adresse à tous les curieux de la Terre (en réalité, plutôt les curieuses – la curiosité étant une qualité typiquement féminine, vous avez remarqué ?) : Non, ce n’est pas parce que votre pote Claude est apparemment célibataire depuis toujours qu’il est gay. *Attention SPOILER du film « le prénom »* Ça veut peut-être simplement dire qu’il couche avec votre mère et que donc, ben il avait peur que ça ne vous fasse pas trop plaisir (il n’avait pas tort, si ?) *FIN DU SPOILER*. Mais le résultat est le même : à la limite, ça ne vous regarde pas.

Cependant, et là je m’adresse à tout le monde, si l’une de vos amies ou collègues, dans un souci de mieux vous connaitre, tout simplement (parce que, elle, elle vous raconte la dernière crise d’ado de Framboise, sa fille – info dont vous vous passeriez volontiers et en plus, Framboise, non mais franchement, avec un prénom pareil, c’est même étonnant qu’elle l’ait pas faite à 8 ans, sa crise d’ado…), vous demande « T’es partie en week-end ? Avec ton copain ? Ou ta copine, peut-être ? », non, il n’y a pas de quoi être blessée. C’est fort, comme
mot, « blessée ». Quoi, c’est une insulte, lesbienne, maintenant ? OK, elle est trop curieuse. OK, vous avez le droit de la rembarrer d’un « non mais je t’en pose, des questions ? » (ben non, justement, mais je te réponds quand même), mais vous vexer ? Alors qu’il y a de grandes chances pour qu’elle ait dit ça pour vous mettre à l’aise, pour vous dire, tout en sous entendus très subtils (n’est-ce pas ?) que si c’est une copine, vous avez quand même le droit de le dire ?

Et là j’en arrive à un autre point : Si certains se permettent ce genre de « réflexion » (ou plutôt, en arrivent là), c’est parce que les mecs qui ont des mecs et les filles qui ont des copines se cachent, la plupart du temps. Et même trop souvent. Ce qu’on ne peut pas leur reprocher, parce qu’ils ont, à raison, peur d’être jugés. Parfois c’est juste parce qu’ils n’ont pas envie de raconter leur vie, ok, mais d’autres fois, ils la raconteraient beaucoup plus spontanément s’ils étaient « dans la norme ». Et ça, c’est tout sauf normal. D’avoir besoin de se cacher ou de devoir repérer les chambres d’hôtes qui se disent « gay friendly » pour partir en week-end, afin d’éviter de jouer la comédie devant leurs hôtes, non, ce n’est pas normal.

Vous imaginez, vous, une fille lesbienne se vexer si on lui demandait : « et sinon, t’as une copine ? Ou un copain, je sais pas ? ». Ben non. En fait, ce qui sera une vraie (r)évolution, c’est quand le terme « Gay Friendly » ne sera plus utile, ni dans les bars, ni dans l’esprit des gens soi-disant cool avec « ça ».

Allez, sans rancune, les enfants. Et Peace & Love – no matter who you love ;)

Bon, après relecture, je me rends compte que je n’ai pas trop enrobé de second degré, mais un peu quand même, non ? On va me donner 6.5/10 pour ce challenge-là. On est sympa hein ? Ouais :)

25 réflexions au sujet de « Gay Friendly… vraiment ? »

  1. Je pense que par « blessé », parce que je pense avoir lu les mêmes sources que toi, la personne entendait la signification sous-jacente différente.

    Ce qui blesse, c’est l’idée qu’on est si seule que les gens commencent à se poser des questions… ;-) Pas l’idée de l’homosexualité même.

  2. haha oui tu as bien raison, c’est un peu pareil concernant le racisme et autres discriminations, quand on a besoin de préciser tout le temps qu’on est pas contre les homos, qu’on est pas racistes
    etc ça paraît souvent suspect effectivement mais je crois que c’est jsute quelque chose qui est entré dans les moeurs… j’ai l’impression que malheureusement on ne pourra jamais changer ça
    (ouais, je suis fataliste…)

  3. Si c’est (en partie) mon article qui t’a fait réagir, effectivement t’as rien compris à ce que tu as lu : ce qui est perçu comme blessant n’est pas notre type de sexualité, mais l’ABSENCE totale
    de celle-ci dans notre vie à un point tel que les gens ne savent même plus où nous en sommes. J’ai bien insisté dessus avec « soyons clairs… »

  4. Emilie Sunny, je fais partie des gens qui ont lu ton article et qui en ont été choqués ! Je suis célibataire depuis un moment, on m’a déjà demandé si j’avais un copain OU une copine, et je me
    suis jamais sentie blessée. Je ne me suis jamais dit que ça voulait dire que ma vie sentimentale était un tel vide que les gens eux-même ne savaient pas où j’en étais. Je n’aime pas qu’on me dise
    « alors, t’as quelqu’un en ce moment ? », mais aucun rapport avec… Alors bon, on ne réagit pas tous pareil, mais si ce que tu voulais dire c’est juste « ne demandez pas aux gens s’ils sont
    célibataires parce que ça peut les rendre tristes », ton article était mal tourné. Tu aurais dû le faire relire par d’autres avant de le publier !

  5. @SuzieLou :-) De toute façon j’en ai profité pour faire un edit sur l’article pour être bien sûr que ce soit compris

    @Barbara : si, le sens c’est bien le doute que les gens peuvent avoir concernant ta sexualité te renvoie à un vide sentimental qui justifie ce doute tel que ça peut être blessant. Donc non le
    problème n’est pas juste autour du « t’as un mec dans ta vie ». Maintenant je ne suis pas là pour polluer les comm’ de Suzie Lou, donc si tu veux en parler tu peux me contacter. Et non je ne fais
    pas relire mes articles.

  6. Bon, c’est bien beau tout ça mais… On trinque quand dans cette histoire là ?! Parce que bon… Quand le vin est tiré, il doit être bu ; un verre à moitié plein est un verre bientôt vide et
    l’habit ne fait rien du tout ou pas en fait. :D

    Bisous to ALL. :-)

  7. Je connaissais même pas le terme de « gay friendly » :O
    Moi j’ai aucun problème avec l’homosexualité, j’ai aucun problème à avouer que j’ai déjà « tenté » et que c’est juste pas pour moi. J’ai beaucoup de potes qui sont gays, et je les traite pas
    différemment parce qu’ils le sont (nan bon c’est faux, mon meilleur ami gay n’aime pas les voitures sportives alors je peux pas lui parler comme à un mec hétéro, parce que moi j’aime les bagnoles
    sportives ! à cause de mon chéri d’ailleurs, je le remercie pas mdr) 

    Gay friendly… C’est bien, j’allais dodo juste après la lecture de ton article, je me coucherais moins bête comme ça :D (& sinon, moi aussi je veux du vin ! c’est pas parce que je vis dans
    la Champagne qu’il ne faut pas m’en offrir non mais !!! hihihi)

  8. Ce qui me fait tjs bizarre c’est quand il y a écrit  » Gay friendly » pour certains hotels notamment, mais en mode « Gays acceptés » , comme si on parlait d’animaux que l’on tolère. Et là, je
    trouve ça aberrant …

    Après dans les bars je pensais que ca voulait plutôt dire que la tendance était à la rencontre joyeuse ! ;)

  9. y a du travail à faire sur nos mentalités !  j’avoue que je me croyais très tolérante et ouverte et dernièrement j’ai vu une photographe qui proposait de faire des photos jumeau jumelles et
    je n’ai pas trop aimé l’idée pour mon fils ….j’explique la photographe fais un montage d’une photo de notre garçon en garçon et de notre garçon relooké en fille …  

  10. C’est bien vrai, je me le dis souvent « on ne demande jamais un un hétéro si il l’est parcontre à un gay la question se pose! » tout comme les star qui jouent un rôle de gay on va facilement faire
    la recherche sur le net pour voir s’il l’est dans sa vie perso, mais pour un hétéro on ne fait pas ce genre de recherche, comme si ça paraissait évident !!!!!!!

     

  11. Bon j’avoue qu’il m’arrive de me promener avec une amie et d’avoir peur qu’on nous prenne pour un couple alors que pas du tout (surtout que elle bah elle sort avec une fille… enfin « sortir » est
    un bien grand mot, c’est une relation virtuelle, enfin bref) mais dès que je pense ça je m’en veux, parce que je suis pas du tout homophobe, j’ai un ami gay et quand il a fait son coming out j’ai
    pas bronché. Mais j’ai une circonstance atténuante : je suis une ado donc forcément j’ai des pensées bizarres et je cherche à rentrer dans la norme tout en en sortant… Enfin bref.

  12. Tu sais avec les tel taux qu’on fait le fn au dernier tour, peut on vraimant s’etonné qu’on marche sur la tete ? Parce qu’au fond les gay, les bi, les troisieme genre tout ca ne seriont pas
    rapidement (tres rapidement) nettement moins toleré .

    Au fond, beaucoup de gens sont ‘cool avec ca’ mais sont resté encré dans leur cliché, d’ailleurs y a pas pire ‘insulte’ qui marche les oreilles que les mecs qui se traite ‘de sale pd’ pour rire.
    Oh mais allé chib c’est pour rigolé pourquoi tu fais la gueule prk tu rale c’est une expression .

    Et moi si je te traite de connard d’hetero ca sera mieux ?

     

    Et puis bon je crois que bcp d’hetero (homme, femme) devrait faire des sortie educative dans des bars gay, voir que la lesbienne n’est pas forcement camionneuse a la facon gazon maudit (ou on
    leur offre des dvd de L world ?) et le gay  n’est pas forcement perché dans les aigus .

     

    Bref je te plussois totalement, moi aussi comme ca je ne me suis pas fait que des potes a certaines occasions 

  13. Totalement d’accord! C’est comme cette manie aux USA de dire « no homo » après chaque phrase qui pourrait être légèrement tendancieuse…

  14. Haha quand j’ai ouvert l’article j’avais un peu peur de le lire. Parce que je me considère comme une « vraie gay-friendly », celle qui n’a que des potes gays et lesbiennes, celles qui va à la
    Gaypride, celle que ça ne gêne absolument pas d’être prise pour une lesbienne finalement.

    Du coup, j’me sens concernée par ton article que je trouve fort juste. Y a encore du chemin à faire pour ne plus parler de « tolérance » à ce sujet, et pour que ça paraisse aussi normal de voir un
    couple homo qu’un couple hétéro. Malheureusement.

  15. Je te découvre grâce à Hellocoton, et je suis tellement d’accord avec ton coup de gueule. J’ai pas mal d’amis gay, et la seule revendication finalement, c’est bien cela : se fondre dans la masse.
    Bien sur, il y en a qui milite, d’autres qui sont pudiques, comme chez les hétéros. Un homo veut, je pense, pouvoir être lui-même… partout.

    Ravie de t’avoir découverte !

    VicToire.

  16. Aaaah, j’aime tellement ton article ! Justement, je me disais y a quelques temps qu’il y en avait marre des gens qui disent « ah mais non moi je ne suis pas homophobe hein ! Mais bon, mon enfant à
    pas intérêt à être homo hein…  » HYPOCRITES HYPOCRITES HYPOCRITEEEEEEEEES *coup de pelle*

  17. Intéressant comme article.

    C’est toujours une question dont la manière est posée en fait, car il y a des gens qui te demandent si tu es gay/lesbienne avec une franche stigmatisation (« t’as une tête de lesbienne ») qu’une
    question habituelle du type « tu as quelqu’un ? »… Faut voir les motivations quoi ;) 

  18. malheureusement etre gay friendly ca fait bien !! ca fait brancher d avoir pleins d amis gays mais parfois c juste une facade et bcp de gays le savent !!on en a pas encore fini avec l homophobie
    :(

Laisser un commentaire