Ils se marièrent enfin ! | Ils se marièrent enfin ! | Le Verre à Moitié Plein

Ils se marièrent enfin !

Je sais, chers lecteurs, que vous en avez assez entendu parler. Oui, mais moi, je n’ai encore rien dit (à part en « 6 mois av F.B. » – Frigide, si tu nous regardes) et aujourd’hui, c’est un grand jour. Pour la France, pour tous ceux qui se sont battus pour que tout le monde ait les mêmes droits, et puis aussi pour eux : Vincent et Bruno, qui célèbrent leur mariage en ce 29 mai 2013.

premier-mariage-homosexuel

Comme si ça ne suffisait pas d’avoir, en face de ma fenêtre, chez les voisins, une grande banderole avec des gens roses (apparemment, un homme, une femme et 2 enfants – What else?

Personne ne dit s’il s’agit des parents « d’origine » ou si c’est le papa avec sa maîtresse – pour qui il a quitté bobonne – sa fille à lui et leur fils commun, mais je suppose que ça aussi, c’est contre nature. Il faut se marier, faire des enfants avec son époux et y rester jusqu’à ce que la mort nous libère enfin d’une relation malheureuse… mais je m’égare. Je sais, et ça arrivera sûrement encore d’ici la fin de l’article), qui est d’ailleurs apparue dimanche soir, après la manif. Avant, j’avais de la chance, c’était juste une petite affiche. Peut-être que leurs rideaux ne faisaient plus l’affaire… bref. Mais il faut en plus que j’aie à subir, au réveil (à 11h23, NDLR – désolée, je suis encore chômeuse et j’en profite), les commentaires laissés par « des gens » sur les articles qui parlent de ce mariage… Et, lecteurs adorés, vous me connaissez, je ne peux pas laisser ces pauvres âmes sans réponse, quand je fais face à leurs doutes. J’ai donc décidé de reprendre une par une leurs plus grandes inquiétudes et ce, dans le but extrêmement généreux d’y apporter un réconfort (sachant qu’une bonne tarte dans la gu*ule, j’ai pas le droit. J’ai déjà demandé) :

  • « Bon, on ne va pas faire un fromage de ce non-événement » et autres « C’est quoi cette médiatisation, je croyais que ça devait être comme les autres, est-ce qu’on amène 400 journalistes à un mariage hétéro ? »
    Non, mais tu as raison, c’est juste la première fois en France que deux personnes du même sexe, qui s’aiment, ont enfin le droit de célébrer légalement leur amour de la même façon que les autres. C’est seulement un progrès énorme pour les droits de l’Homme, la preuve que la société évolue et la concrétisation de plusieurs mois de débats et de manifestations (auxquels ont précédé des années et des années de discrimination – et c’est pas fini), c’est vraiment pas la peine d’en faire tout un plat !!! Mais rassure-toi, les centaines de journalistes – et d’articles – ne feront pas partie du package « mariage gay », c’est juste parce que c’est le premier. Ça va mieux ?
  • « Il semblerait que ces deux « hommes » soient des salariés de la mairie. Si c’est vrai, ceci expliquerait cela »
    Alors, pour ce qui est de l’explication de la médiatisation, Cf. ci-dessus. Ensuite, si les guillemets que tu as mis au mot « hommes » insinue que l’homosexualité enlèverait toute part de masculinité (ou ses organes génitaux, soyons clairs) à un homme, tu te trompes. Tout est encore à sa place, même après que des sentiments amoureux soient révélés pour une autre personne du même sexe (et même après que cet amour soit démontré par des actes de tendresse divers – oui, je parle bien de sexe), fais-toi une raison : un homme qui aime un autre homme reste… un homme, un vrai ! Dingue, non ? Allez, enlève les guillemets et tais-toi un peu, là.
  • « Ce qui me choque c’est de faire son mariage en semaine… C’est la première fois que je vois ça… Ça ne doit pas être pratique de faire venir tous les invités… »
    Ah bon, si ce n’est que ça qui te choque, alors, ça va ! Tu parles certainement du mariage religieux ? Car j’ai connu plusieurs couples (hétéro, si si) qui ont célébré leur mariage civil un jour de semaine, par manque de place à la Mairie par exemple. Leurs proches ont alors trouvé le moyen de venir car il existe une chose merveilleuse depuis la loi des 35 heures appelée RTT. Il y a même des congés payés, pour ceux qui n’ont « que » ça. Quand on aime, on trouve le moyen de se libérer, crois-moi. De toute façon, le 29 mai va devenir un jour férié, désormais…(Ça va, j’déconne, arrête de pleurer !)
  • « Sarko nous avait prévenu, certains ont cru que c’était pour gagner, non non, c’était la stricte vérité, il le savait, lui qui combat la gauche depuis toujours »
    Ah, Sarko, ce héros… À quand sa canonisation ? (Là, j’ai même pas d’argument, en fait. Ça me laisse sans voix.)
  • « Je n’ai rien contre les homos, je n’ai rien contre le PACS ou une union civile ou même à la limite le mariage, mais je suis opposée à ce qu’on permette à ces couples d’avoir des enfants à tout prix en passant outre le respect de l’enfant »
    J’adore le début de ta phrase, comme tous ceux qui se défendent d’être homophobes (attends, ils ont même des amis gays, souvent !) mais trouvent indécent de laisser des gens qui s’aiment fonder une famille. On te croit, vraiment. Et toi, tes enfants, à qui t’as demandé l’autorisation de les faire ? Est-ce qu’on est sûrs que tu avais les valeurs nécessaires pour les éduquer ? Non (et on en doute même un peu… ok, moi, en tout cas). Mais notre avis, tu t’en fous. Guess what? Nous aussi !

Il y en a plein d’autres mais je préfère garder la place pour souhaiter plein de bonheur à Vincent, Bruno et tous ceux et celles qui suivront. Qu’ils vivent eux aussi les demandes en mariage clichés, les préparatifs longs et stressants, le choix d’avoir des enfants (ou pas), les anniversaires de mariage et les divorce party auxquelles n’importe quel couple marié a eu droit jusqu’à présent.

Vive les mariés, vive l’égalité !

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 réflexions au sujet de « Ils se marièrent enfin ! »

  1. Cool !!! Je suis heureuse pour ces gens qui ont trouvé un VRAI combat, et peuvent enfin occuper leurs dimanches à manifester pour essayer d’enlever un droit octroyé à d’autres personne, qui de plus ne change absolument rien dans leur vie. Sinon il y a aussi le point de croix, les randonnées (même si avec ce temps…), la lecture,… En plus ça détend :) Si les homos ont envie de dire « oui » et de faire la fête avec leur proches et un gros gâteau, c’est quoi le problème ???!!! (et, au passage, beaucoup de bonheur à Vincent et Bruno !)

    • Bon, certes, on fait beaucoup de bruit autour de CE mariage, mais c’est quand même une bonne façon de clore le débat (Victoire ! Gnark gnark gnark). Oui, sinon, c’est bien, la rando ! ^^

Laisser un commentaire