Ma jeunesse… (Titre provisoire) | Ma jeunesse… (Titre provisoire) | | Le Verre à Moitié Plein

Ma jeunesse… (Titre provisoire)

Je sais ce que vous allez penser : Que du haut de mes 27 ans 11/12ème (mais pas encore 28, j’y tiens!), je suis mal placée pour parler de la jeunesse qui s’enfuit en courant (vous avez déjà vu quelqu’un s’enfuir en marchant, vous ?). Mais voilà ce que j’ai constaté : il n’y a pas d’âge pour sentir qu’on prend un coup de vieux. Tout est une question de point de vue (oui : tout est relatif. Albie, si tu nous regardes).

Samedi dernier, mon entreprise organisait une convention, suivie d’un « dîner de gala » (terme pompeux qui désignait en fait un repas suivi d’une soirée dansante – vous êtes déçus, hein ?) au Duplex. Le Duplex, pour ceux qui l’ignorent, est une discothèque parisienne (voilà, avant, je disais « boîte », comme tout le monde ! Maintenant je parle comme ma grand-mère… où va-t-on, je vous le demande ?) pas loin des Champs-Elysées. J’y allais quand j’avais une vingtaine d’années. Vous me direz, j’ai toujours cette vingtaine mais avec pas mal de poussières au bout !!

La soirée était géniale et, au moment d’aller danser, on a eu droit à tout ce que j’aime, de Diana Ross à Claude François, en passant par la Compagnie Créole. J’assume. Je n’ai pas quitté la piste de la soirée.

1h30, la soirée se termine. Mais on a eu le droit de rester, tandis que la salle s’ouvrait au public. Et quel public… Là, nous avons eu le plaisir (?) de voir débarquer des individus d’une vingtaine d’années (mais pour de vrai, eux, pas de poussières en vue) et j’avoue m’être pris une grosse claque : Côté mecs, rien de bien choquant, j’ai retrouvé le style de mecs avec lesquels je sortais quand j’étais jeune, moi aussi (à l’époque…). Mais côté filles : Oh my God (Janice’s style) ! Celles qui portaient un pantalon pouvaient se compter sur les doigts d’une main, moi y compris. Ben quoi, c’est sexy, un pantalon près du corps, noir, avec un haut décolleté, non ? Ah ben non, plus maintenant. Maintenant, il faut porter soit un poom poom short (= ras la fou… ras les fesses, pour rester correcte), soit une mini robe-moulante-décolletée-flashy (ouais, on fait plus dans le subtil « soit mini, soit décolleté », de nos jours, apparemment!), le tout perchée sur des talons de 15, que si toi tu les portes, tu te fais une entorse dans la seconde. Je me suis vraiment sentie vieille, au milieu de tous ces d’jeuns (tu vois, je suis sûre qu’ils ne connaissent même plus ce terme, ces gens-là).

J’comprends pas, pourtant, je regarde « Glee », ils sont pas comme ça, normalement, les jeunes d’aujourd’hui !! Comment ça, les séries, c’est pas la vraie vie ? Pfff… Si on me dit plus rien, aussi.

glee2.jpg

Autant vous dire qu’avec mes potos (oui bon… j’arrête de faire genre, c’est pire), on s’est barrés vite fait ! On n’avait, clairement, plus rien à faire là. Il faut savoir accepter les années qui passent. Et franchement, maintenant que j’y repense (sobre), je l’admets : pour rien au monde, je ne voudrais avoir 20 ans à nouveau. J’aime ma vie aujourd’hui, j’aime le fait d’avoir mûri (eh ! Je t’ai vu rigoler, toi, là bas, au fond ! Si, c’est vrai, que j’ai mûri, d’abord!) et d’avoir un boulot qui me permet d’acheter un top H&M (trop la classe, t’as vu ça) sans avoir à demander à ma mère mon argent de poche. L’expérience que j’ai acquise au fil des années me permet de mieux vivre les situations (pas forcément géniales) que je rencontre : bref, j’ai de la bouteille, et ça me plaît, en fait.

OK, dit comme ça, on croirait que j’ai 45 ans (je cherchais un âge de vieux, j’ai bon, là ?) alors que j’ai encore la vie devant moi, qu’y paraît. Donc je vais en profiter, parce que, soyons réalistes : je suis encore jeune – malgré tout :)

NB : À l’avenir, surtout, éviter le Duplex. Et les discothè… les boîtes, en général. Pour les gens de mon âge, y a les afterworks. Enfin… pour l’instant ;)

Logo-SBG.pngArticle rédigé pour / paru sur le blogzine So Busy Girls

3 réflexions au sujet de « Ma jeunesse… (Titre provisoire) »

  1. AHHHHHH.

    Non mais ça va pas de renoncer ? J’suis pareil (27, on the (high)way to 28) et je REFUSE de me laisser dominer par les gamin(e)s en boîte. C’est pas parce qu’on a validé l’étape ‘décrocher un
    bac+5’ et ‘entrer dans la vie professionnelle’ qu’on doit leur laisser la place. Au contraire : se défouler (et pas juste danser d’un pied sur l’autre, hein : se DECHAINER) sur la dernière daube
    de Kylie est un DEVOIR. Pour montrer à son corps qu’on peut le faire. Et pour montrer aux jeunes qu’ils n’ont pas le monopole.
    Bon, le truc, c’est qu’il nous faut une semaine pour nous remettre de ces nuits de 3h.
    Et qu’en disant « montrer aux jeunes que », je reconnais avoir perdu du terrain.
    Bon sang… ;)

  2. et quand tu les entends parler ces djeuns tu ne comprends plus rien à ce qu’ils disent! Même si j’ai adoré mes 20 ans, ça ne me dérange pas de vieillir, comme toi je suis contente d’avoir muri et
    de pouvoir m’acheter tout ce que je veux (peut-être un peu trop de choses d’ailleurs)

  3. Pareil que toi, des fois je me sens vieille ! Mais bon, en même temps, les boîtes et moi, ça a toujours fait 3, alors je ne me plains pas de ce côté de ma vieillesse ! 

Laisser un commentaire