Pas tombée loin de l’arbre… | Pas tombée loin de l’arbre… | | Le Verre à Moitié Plein

Pas tombée loin de l’arbre…

« Mais qu’est-ce qu’ils ont tous à faire cette tête d’enterrement ? Bon, d’accord, le terme est peut-être mal choisi, justement. Mais c’est pas encore aujourd’hui, donc pas d’excuse ! Non mais franchement, qu’est-ce qui vous rend tristes ? De savoir qu’enfin, je suis en paix, que je ne vais plus faire d’aller-retour à l’hôpital pour cause d’insuffisance cardiaque (en réalité, pour cause de vieillesse, faut être honnête), que je n’aurai vécu QUE 91 ans et 358 jours (Je vous l’accorde, j’aurais pu faire un effort, sur ce coup là…) ? Franchement, laissez moi tranquille, à la fin ! Je n’ai aucun regret, moi. Je suis née en 1920, qui peut en dire autant ? (Personne qui ne lise ce blog, en tout cas !)

J’ai travaillé toute ma vie, connu la guerre, élevé mon fils seule, été une femme indépendante et forte… J’ai vu mes enfants, petits-enfants et même arrière petits-enfants grandir et évoluer, se marier pour certains, faire des études… Quand j’étais jeune, c’est à peine si on connaissait ses grand-parents, vous réalisez un peu la chance que j’ai eue, déjà ? Mais non, il vous en faut toujours plus, à vous… Ah, les jeunes… Bon, ok, ce n’est pas comme si je n’étais pas un peu fautive : ce côté exigeant, je vous l’ai transmis en grande partie. On dit toujours que les chiens ne font pas des chats, et ça se voit sur plusieurs générations. Bon courage avec vos enfants à vous, d’ailleurs. Non, non, pour rien :)

En plus, les repas de la maison de retraite étaient immangeables (je m’en plaignais assez, vous le saviez) et quand on a même plus le plaisir d’un bon repas, c’est qu’il est temps, non ?

« Suzie », Je ne te ferai pas de réflexion sur le fait que tu te sois servi de mon prénom pour trouver ton pseudo, je ne te demanderai pas de droits d’auteur (faudrait voir avec St Pierre, en plus, et il a pas l’air commode. Pas sure de le supporter longtemps, celui-là) pour le caractère et l’humour mordant qui transparaissent dans tes articles : tout ça, évidemment que tu le tiens de moi. Et ta modestie ? Oui, aussi, pourquoi ? »

rose-sol.jpg

C’est clair qu’en l’entendant râler, je ne pouvais pas m’empêcher d’être un peu fière, d’être sa petite fille. Voilà, maintenant, vous savez qui maudire, quand vous me trouvez têtue, chiante, bornée… Bon, d’accord, ce serait trop facile de rejeter la faute sur elle comme ça. C’est aussi la faute aux parents, comme tout le reste, d’ailleurs. Mais moi, je suis un ange, en vrai, sisi.

En tout cas, Suzanne, je suis sure qu’elle l’est devenue, maintenant.

4 réflexions au sujet de « Pas tombée loin de l’arbre… »

Laisser un commentaire