anniversaire | Anniversaire | | Le Verre à Moitié Plein

L’âge de raison

Dans quelques heures, ça fera 3 ans que j’ai 27 ans. Alors bon, tant que j’en avais 28 ou 29, ça passait encore, mais vu que je passe à la dizaine du dessus, il va bien falloir que je me décide à abandonner ce mythe – lecteurs, je peux vous le dire, maintenant : je vais avoir 30 ans ! Pfff, ça sonne vieux, cet âge, limite je devrais trouver normal qu’on m’appelle Madame, désormais (cependant, si tu le fais, je t’étouffe avec une tête de Barbie. Tu es prévenu).

Rachel turns thirty

Cela dit, ma spécialité étant de voir le bon côté des choses (se référer aux 106 articles précédemment écrits. Oui oui, 106 !!! Tu vois, l’air de rien, j’ai quand même écrit des trucs, depuis 2 ans ! Bon, toi la blogueuse aux 957 articles par an, on ne te demande pas ton avis, que je sache), je vais vous dire en quoi avoir 30 ans, finalement, c’est trop d’la bombe bébé (hop, petit flashback des boums du collège avec NTM) :

Lire la suite

Une déclaration

speed_lettring_lettres_d_inconnus_love

Ça fait un an, jour pour jour, que tu fais partie de moi. Je sais, c’est bien un truc de nana, de compter les jours comme je le fais, hein ? Pourtant, je l’assume : je ne peux décemment pas oublier ce 12 février 2012. J’appréhendais tellement, je n’osais pas me lancer…

Lire la suite

On fait le bilan ? (6 mois plus tard)

bougies-d-anniversaire.jpgHier, je fêtais nos 6 mois, à mon blog adoré et moi. Tu sais, c’est comme dans une relation amoureuse : Tu te souviens du jour du premier baiser (du premier ciné, des premières jambes en l’air, peu importe) et chaque mois, tu dis à l’autre « eh, ça fait X mois qu’on est ensemble ! » et dans ces cas-là, ben 6 mois, ça te fait quelque chose. Fêter les anniversaires, comme il se doit, soit une fois par an ? Pardon mais 1/Ça t’enlève pas mal d’occasions de te réjouir de ton bonheur avec Amour-que-t’aime-trop-d’amour et 2/Ça implique le risque de ne jamais rien fêter… (pessimiste, moi ? Pfff… On voit que tu ne me connais pas encore bien, lecteur chéri).

Lire la suite