blog | Blog | | Le Verre à Moitié Plein - Part 2

Où est Suzie ?

Dublin Temple Bar

Non, lecteur chéri, je n’étais pas dans un triangle des Bermudes ces deux derniers mois (ni même en vacances aux Caraïbes ou à l’UCPA, ce que je regrette, crois-moi). Quelle est donc mon excuse pour t’avoir abandonné pendant aussi longtemps, hein – je te le demande ? (Ah oui non c’est à moi de répondre, là, en fait…)

Pendant que tu te rongeais les sangs (c’est quoi, cette expression ?! Quelqu’un peut me donner une explication valable parce que j’ai beau essayer de le visualiser, je ne vois pas comment on peut se ronger – donc se mordiller, se manger, finalement – les sangs ! C’est un liquide, le sang, ça se boit ! – Contrairement à la bière qui peut définitivement servir de repas mais c’est un autre débat – Les ongles, ça oui, je sais faire, mais les sangs ! P.S. : J’ai toujours la même fâcheuse tendance à m’égarer comme tu peux le voir) ou que tu te tournais les pouces, qu’en sais-je, eh bien moi, je m’envoyais en l’Eire !

Lire la suite

Ce que pensent les autres [comment j’ai perdu l’anonymat]

Dans la vie, on passe son temps (en tout cas, moi) à faire attention à ce qu’on dit, à ce qu’on fait, à ce qu’on porte ou comment on se comporte. Pourquoi ? Parce qu’on est pas seul sur Terre (alors qu’on est « toujours tout seul au monde », qu’y paraît, faudrait voir à se décider, à la fin). Y a les autres.

Les autres : Nom masculin (mais incluant les femmes) pluriel désignant tous les êtres vivants excepté nous même. Particularités : Humour différent voire absent. Utilisation de la diplomatie fortement recommandée dans la majorité des cas.

L’avantage du blog et, allons plus loin, de l’écriture (waow… eh j’suis un écrivain, c’est fort, non ? Me casse pas mon rêve, toi, là), c’est de pouvoir s’exprimer. Sans forcément se mettre de barrières. Sauf que non, dans la vraie vie, ça se passe pas comme ça !

Quand j’ai lancé ce blog, il y a un an (vous en faites pas, il s’est rattrapé depuis… ok, elle était facile mais moins que n’importe laquelle des Bachelorettes. Bon, Suzie, t’as fini avec tes blagues à la con, oui ? Désolée), je ne voulais pas écrire sous mon vrai nom parce que je voulais être libre d’écrire qu’est-ce que je veux d’abord ! *mode gamine capricieuse de 5 ans*

pretty-little-liars

Bloguer anonymement ? Tu parles d’une réussite…

  • Les proches / Chouchou / les potes : Lors de mon premier article, je réfléchissais à parler de mon blog / ma fierté (c’est comme mon fils / ma bataille mais version 2.0) à mes amis, vu que ça allait limiter mes sujets. Ben oui, si tu peux pas bitcher sur ton blog ou parler de ta dernière engueulade avec l’objet de tes désirs, tu parles de quoi ? Après réflexion (d’environ 15 secondes et demi), je me suis dit que si je voulais avoir plus de 2 lecteurs (mon chat et mon poisson), il valait mieux, en effet. Et je n’ai pas fait les choses à moitié : Partages sur Facebook, bouche à oreille, en bonne chargée de com’ que je suis, j’ai mis le paquet. Tout le monde a été emballé et grâce à mes amis, potes et connaissances, Facebook & Cie, j’ai gagné vachement de lecteurs et de visibilité, le tout sans blesser personne. OK, je faisais un peu attention à ce que je disais mais comme je sais choisir mes proches
Lire la suite

Une déclaration

speed_lettring_lettres_d_inconnus_love

Ça fait un an, jour pour jour, que tu fais partie de moi. Je sais, c’est bien un truc de nana, de compter les jours comme je le fais, hein ? Pourtant, je l’assume : je ne peux décemment pas oublier ce 12 février 2012. J’appréhendais tellement, je n’osais pas me lancer…

Lire la suite