drague | Drague | | Le Verre à Moitié Plein

Get the guy! [Obtiens le gars]

L’autre jour, alors que je lisais mes emails quotidiens du matin (Environ 17 emails de deals, 3 spams et une facture EDF), j’ai été interpelée par une offre Groupon : « Get the guy, six-hour dating seminar for women from 9€ » (ce qui se traduit littéralement par : « obtiens le gars, six heures de séminaire de rencontre pour les femmes à partir de 9 € »). Et alors là, lectrice, tu ne me diras pas le contraire : la promesse de pécho un mec – pardon, LE mec, contre six heures de ton temps et neuf petits euros, ça envoie du rêve, non ? Forcément, en bonne journaliste (imaginaire) que je suis, il m’a fallu investiguer (ouaip ! Ce mot n’existe absolument pas en Français mais comme je l’utilise régulièrement en Anglais, tu ne vas quand même pas me contrarier, d’autant que la langue évolue, machin tout ça).

Get the guy

J’ai donc, après avoir cliqué sur le lien en question (wouhou ! Ça c’est de l’enquête en profondeur ou je ne m’y connais pas ! Ah oui tiens, c’est ptèt ça…), appris

Lire la suite

Pouvoir dire non ? Parce que je le vaux bien !

non.pngLà, j’ai envie de m’adresser aux individus de la gent masculine – une fois n’est pas coutume. Et comme je suis devenue une habituée de la blogosphère, je sais qu’en l’annonçant dès les 3 premières lignes, je cible mon lectorat pour l’article. Oyé, oyé, Messieurs (et Dames aussi, ça vous plaira), approchez !

Alors voilà. Je comprends très bien que, pour gonfler votre ego (pourtant souvent démesuré, déjà), vous ayez besoin de vous mettre en avant et de vous lancer des fleurs. Moi-même, je ne suis pas la dernière à me faire des compliments, du style « je sais bien que tu me veux, mais en même temps, regarde-moi, comment te blâmer… » (je sais, là, je passe pour une prétentieuse, mais essayez de temps en temps, ceux qui ne le font pas : ça fait un bien fou ! Et ça donne à tout le monde l’impression que vous êtes une bombe. What else?). Je prône même le positivisme tout au long de mes billets, c’est l’essence même de mon blog (si tu ne le savais pas, c’est que tu ne viens pas assez souvent ici. Pense à t’abonner sur FB, Twitter et à la Newsletter, ça ne pourra pas te faire de mal). Seulement voilà : il serait bien de nuancer « je positive » et « je me la raconte grave tellement je suis beau tellement personne ne peut me résister ».

« Argumente », me direz-vous ? Comme osé-je vous accuser de la sorte ! (je sais, ça vous fait bizarre, « osé-je », pourtant j’ai cherché. C’est bien comme ça qu’on dit. On parie ?).

Souvenez-vous plutôt :

Dans un bar, une fille, jolie, l’air intelligent (c’est-à-dire un bon 90C), pleine d’humour (comprendre : qui a bu plus de 3 cocktails), bref, une cible potentielle. Vous l’abordez, plein
d’espoir
(et de whisky, accessoirement, ça aide), sûr de vous, et lui sortez votre réplique fétiche (non, je ne me suis pas fait mal quand je suis tombée du ciel et non, ma mère n’est pas une voleuse d’étoiles. Quant à mes pieds, ils vont très bien, même si je t’ai trotté dans la tête toute la nuit… Je suis sure que vous êtes en train de noter, là !).

plan-drague

La demoiselle, polie et compatissante, face à tant d’efforts (hum…) décline gentiment votre proposition. Ou méchamment, après tout, vous êtes le 32ème de la soirée, ça commence à bien faire, elle voulait juste discuter tranquillement de sa … Lire la suite