en vrac | En Vrac | | Le Verre à Moitié Plein

Et avec ceci ? (guide du parfait optimiste)

Voilà ce que j’ai vu aujourd’hui sur la toile (comme on disait quand on était jeune, tu te souviens ?) :

What else?

(Quoi d’autre ? Comme dirait George, NDLR)

read. write. sleep. dream. live. love.
lis. écris. dors. rêve. vis. aime.

C’est un peu court, non ?

Toi aussi, tu dois avoir l’habitude de lire des trucs hyper philosophiques sur ce qui est essentiel dans la vie : Ce sont souvent quelques mots, nonchalamment jetés sur un fond « usé » avec une police rappelant nos bonnes vieilles machines à écrire, pas vrai ? Alors, j’ai pensé qu’après tout, avec ma connaissance du bonheur, mes compétences de ouf en Webdesign et ma philosophie de vie super révolutionnaire, moi aussi, je pouvais le faire

Lire la suite

Où est Suzie ?

Dublin Temple Bar

Non, lecteur chéri, je n’étais pas dans un triangle des Bermudes ces deux derniers mois (ni même en vacances aux Caraïbes ou à l’UCPA, ce que je regrette, crois-moi). Quelle est donc mon excuse pour t’avoir abandonné pendant aussi longtemps, hein – je te le demande ? (Ah oui non c’est à moi de répondre, là, en fait…)

Pendant que tu te rongeais les sangs (c’est quoi, cette expression ?! Quelqu’un peut me donner une explication valable parce que j’ai beau essayer de le visualiser, je ne vois pas comment on peut se ronger – donc se mordiller, se manger, finalement – les sangs ! C’est un liquide, le sang, ça se boit ! – Contrairement à la bière qui peut définitivement servir de repas mais c’est un autre débat – Les ongles, ça oui, je sais faire, mais les sangs ! P.S. : J’ai toujours la même fâcheuse tendance à m’égarer comme tu peux le voir) ou que tu te tournais les pouces, qu’en sais-je, eh bien moi, je m’envoyais en l’Eire !

Lire la suite

Une déclaration

speed_lettring_lettres_d_inconnus_love

Ça fait un an, jour pour jour, que tu fais partie de moi. Je sais, c’est bien un truc de nana, de compter les jours comme je le fais, hein ? Pourtant, je l’assume : je ne peux décemment pas oublier ce 12 février 2012. J’appréhendais tellement, je n’osais pas me lancer…

Lire la suite