jeunes adultes | Jeunes Adultes | | Le Verre à Moitié Plein

Et avec ceci ? (guide du parfait optimiste)

Voilà ce que j’ai vu aujourd’hui sur la toile (comme on disait quand on était jeune, tu te souviens ?) :

What else?

(Quoi d’autre ? Comme dirait George, NDLR)

read. write. sleep. dream. live. love.
lis. écris. dors. rêve. vis. aime.

C’est un peu court, non ?

Toi aussi, tu dois avoir l’habitude de lire des trucs hyper philosophiques sur ce qui est essentiel dans la vie : Ce sont souvent quelques mots, nonchalamment jetés sur un fond « usé » avec une police rappelant nos bonnes vieilles machines à écrire, pas vrai ? Alors, j’ai pensé qu’après tout, avec ma connaissance du bonheur, mes compétences de ouf en Webdesign et ma philosophie de vie super révolutionnaire, moi aussi, je pouvais le faire

Lire la suite

L’art du partage

En général, quand j’écris un article, c’est relativement simple : Je le partage sur ma page Facebook, Twitter et Google+ (qui n’est utilisé par personne mais qui plaît à Google et ça, c’est tout bénéf’ pour les résultats de recherche – j’ai fait du marketing, moi, Môssieur). Mais ce matin, j’ai été prise d’une motivation soudaine en voyant le succès d’une photo postée hier soir sur Facebook (succès confirmé par le fameux message publicitaire qui me dit « la publication machine a été 90% plus efficace que toutes les autres, tu crains » et qu’en gros, les gens préfèrent voir des couchers de soleil que mes articles à deux balles – Merci de me le rappeler !). J’ai donc décidé de faire revivre mon compte Pinterest

the-big-bang-theory-wallpaper-10

Jusque là, vous me direz « Ouais, pourquoi pas ? », sauf que j’ai une question pour vous, lecteurs connectés (et surtout blogueurs, car vous savez de quoi je parle) : Comment faites-vous pour gérer cette multitude de réseaux sociaux ?! Parce que chez moi, ça donne à peu près ça

Lire la suite

Décision prise.

Bon, allez ! C’est décidé, je le fais : En rentrant du boulot, je fais mes recherches pour m’inscrire à une chorale ! J’en rêve depuis toute petite. Oui enfin, des années. Au minimum depuis 4 ans, quand le premier épisode de Glee est sorti. En réalité, peut-être un peu moins, j’ai dû commencé à regarder la série quand des potes – oui, des mecs, pourquoi ? Oui, gays, mais je ne vois pas le rapport ! – me l’ont vivement recommandée. Ça fait quoi, 3 ans et des brouettes donc c’est bien ça : depuis ma plus tendre enfance. Autant vous dire que je suis à fond. J’ai beau avoir une réputation de girouette, en ce qui concerne les activités extra-scolaires (je sais qu’on dit plus ça quand on est adulte… m’en fous !) – allez savoir pourquoi, j’ai pourtant été très fidèle à mes activités au fil des années (oui toutes : la guitare, la danse classique, la danse moderne, le solfège, l’équitation, la chorale – oui, déjà -, le roller, l’accordéon (ah non, ça, c’était mon frère), le step, la salsa, le théâtre,

Lire la suite