voyages | Voyages | | Le Verre à Moitié Plein

Irlande : Le Comté de Clare

Ah, l’Irlande… Il n’y a presque rien d’autre à ajouter, les photos suffisent, selon moi. Cette fois-ci, nous avons visité le Comté de Clare : peut-être avez-vous entendu parlé des Cliffs of Moher (Falaises impressionnantes), qui sont le site le plus touristique de la région. L’avantage, c’est qu’une fois les voyageurs passés par là, ils repartent directement vers le Connemara ou le Kerry, selon le sens de leur itinéraire. Et toutes les autres beautés de la région sont alors dépourvues de tourisme, un bonheur !

Bon, surtout en janvier-février, qui sont déjà des mois bien calmes. Mais on peut compter sur la présence des moutons, des oiseaux, des églises et autres abbayes, des plages immenses et même… du soleil ! Oui Môssieur Dame, contrairement à la légende, il ne pleut pas (toujours) (tant que ça) (vraiment) (à chaque fois, en tout cas) (toute la journée) en Irlande !

Lire la suite

Bonté humaine ! [Une histoire de pédales]

C’est une histoire irlandaise comme il y en a plein, juste une autre preuve que ce pays regorge de gens attentionnés, gentils, sincèrement honnêtes – et amoureux de la Guinness (ce qui est déjà une qualité en soi). J’ai lu cette anecdote sur le blog lovindublin.com (en Anglais), et elle ne m’a même pas surprise. Elle était décrite comme une histoire invraisemblable, de celles qui vous font à nouveau croire en l’humanité, et c’est vrai que si on m’avait raconté la même chose mais pour Paris (au hasard), j’aurais été bluffée (du verbe « tu bluffes Martoni, ton arme n’est pas chargée »). Mais là, à Dublin… Du coup, je me rends (encore plus) compte à quel point j’aime ce pays. Et comme je t’aime aussi et que je te délaisse un peu trop en ce moment, je vais simplement te raconter la même histoire (mais en Français, bien que tu sois parfaitement bilingue, je le sais bien, mais avec la fatigue, la déprime hivernale, tout ça… bref, je te fais la traduction, t’inquiète).

vélo perdu
Vélo solitaire cherche antivol chaleureux…

Un matin, l’étudiant dublinois, Niall D’Arcy (oui oui, comme le mec de Bridget Jones, mais en Dublinois, donc en légèrement moins coincé), s’apprêtait à récupérer son vélo pour aller à l’université.

Lire la suite

(Parenthèse)

Bonjour lecteur chéri-qui-me-manque-vachement-quand-même-ces-temps-ci (mais tu remarqueras que j’ai réussi à écrire quelque chose moins de 2 mois après l’article précédent ! Wouhou !). Comme tu le sais, je vis maintenant à Dublin depuis près de 5 mois. Tout se passe très bien, il fait beau (je te jure que c’est vrai, en plus, je n’ai jamais eu un temps aussi sec sur une aussi longue durée de ma vie parisienne !) et les gens sont gentils. J’ai trouvé un travail très rapidement (rien de surprenant, vu mes qualités indiscutables) dans la finance (…), et plus précisément dans une entreprise d’assurance-vie, en tant qu’administrateur dans le service clients – qui sont principalement des Belges parlant le Néerlandais (que je ne parle pas, bien entendu, ce serait trop facile).

Lire la suite